Je suis Charlie et je suis en noir aujourd’hui

Jesuischarlie

Je suis en colère
Je suis en colère contre cette journée du 7 janvier 2015
Je suis en colère contre cette atteinte à la liberté, cette censure par la violence
Je suis en colère contre ce système d’inégalités et d’incompréhension qui a engendré ces monstres de la démocratie
Je suis en colère contre la stigmatisation, le conservatisme, le radicalisme
Je suis en colère contre ceux qui pourraient cédé à la panique, à l’insécurité, à l’intolérance et à la peur
Je suis en colère que les larmes aient été forcées de remplacer le rire
Je suis en colère que nous ayons attendu la violence pour un sursaut unificateur et démocratique
Je suis en colère contre ceux qui disent que la terreur a gagné
Je suis en colère mais j’attends demain, j’attends l’après la stupeur et l’incompréhension.
Je suis en colère mais je ne veux pas laisser place à l’insécurité.

« Le moyen de domination des humains c’est l’insécurité. C’est de dire tu ne sais pas ce dont sera fait, non pas demain mais l’heure suivante. […] Ce monde, le nôtre, est un monde d’insécurité extraordinaire. L’insécurité est un moyen de maintenir les gens sous la botte. […] La grande force de cette mondialisation est de créer de plus en plus d’insécurité et de faire de nous des gens peureux. Et les gens peureux sont des gens faibles hélas. »

Bernard Maris, journaliste, économiste, actionnaire et chroniqueur de Charlie Hebdo assassiné hier

Alors continuons à rire. Nous sommes Charlie.

Charlie-Hebdo-couverture-8-novembre-2011