Netflix et le piratage, la fiction française et GTA V, la revue de presse revient !

La revue de presse de la Baguette culturelle revient aujourd’hui avec trois thématiques :

  • Netflix – le site de streaming américain qui a lancé House of Cards – utilise les données des sites de piratage pour produire ses propres séries : Slate analyse cette reconnaissance – monétisée – de la « culture libre ».
  • La fiction française serait-elle en train de trouver un modèle complémentaire à celui des séries américaines ? Le Monde revient sur l’étude de NPA Conseil sur « l’offre de fiction de prime time des chaînes gratuites (TF1, France 2, France 3, M6 et Arte) »
  • Jeu vidéo et réalité : le tant attendu GTA V serait-il « aussi ennuyeux » que la réalité ? Les Inrocks relaient la vidéo de College Humor.

Netflix choisit ses séries en fonction des sites de piratage par Anaïs Bordages, Slate.fr

«Quand nous achetons des séries, nous regardons ce qui marche le mieux sur les sites de piratage», a expliqué Kelly Merryman, vice-présidente responsable de l’acquisition de contenus, dans une interview avec le site néerlandais Tweakers.

Par exemple, aux Pays-Bas, où le site est accessible depuis la mi-septembre, il a obtenu les droits de la série Prison Break, qui est très piratée par les Néerlandais. C’est aussi pour cette raison que Netflix aurait décidé de mettre en ligne les séries cultes Breaking Bad et The West Wing début 2013, selon Philly.com.

L’un des objectifs de Netflix, selon Torrent Freak, est de convertir les sériephiles à un streaming plus simple, de meilleure qualité –et qui n’enfreint pas la loi:

«Netflix est tellement plus facile à utiliser qu’un site de torrents. Vous n’avez pas à vous préoccuper des fichiers, vous n’avez pas besoin de les télécharger et de les déplacer. [Avec Netflix], il suffit de cliquer et de regarder», explique ainsi Kelly Merryman.

Lire l’article dans son intégralité ici.

La fiction française regagne du terrain par Véronique Cauhapé, Le Monde

Le combat fut âpre. Pas une chaîne historique qui ne résiste, entre 2008 et 2012, à l’offre des séries étrangères sur lesquelles TF1 enregistre, pendant cette période, une progression de plus 33 % (avec un nombre record de 85 soirées qui leur sont consacrées en 2012) et M6, de plus 20 % (et un pic, en 2011, avec 129 soirées). Pour France 2 et France 3, la progression est plus mesurée, avec respectivement, plus 14 % et plus 12 % tandis que sur Arte, les fictions européennes progressent de 27 %. Face à cette déferlante, la production française ne résiste pas. En 2010, sur France 2 – qui lui consacre le plus d’antenne -, elle recule de 20 % et va jusqu’à quasi disparaître sur M6. La déferlante des séries a aussi pour conséquence de bousculer la fiction unitaire dont le poids est surtout porté par les chaînes publiques, France 2 et France 3 qui, en 2012, ont diffusé 88 % des téléfilms.

PRÉDOMINANCE DU FORMAT CINQUANTE-DEUX MINUTES Face à la production sérielle américaine, la fiction française a fini par réagir et réussit à faire émerger des marques de référence capables d’attirer un nouveau public. Outre les séries installées comme « Plus Belle la vie » (France 3), « Fais pas ci fais pas ça » (France 2), « Section de recherches » et « R.I.S » (TF1), qui comptent sur un public déjà acquis et fidèle, des nouveautés sont parvenues, en 2012, à s’imposer et maintenir des courbes d’audience stable durant toute leur première saison. C’est le cas de « No Limit » sur TF1, « Candice Renoir », « Les Hommes de l’ombre » et « Détectives » sur France 2.

Lire l’article dans son intégralité ici.

GTA 5 est tellement réaliste qu’on peut s’y emmerder autant que dans la vie par Les InrocksTV

Camille Delache

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s