[Futur en Seine] Triptyque des cyber-explorations

Second projet phare de la semaine Futur en Seine, les cyber-explorations de Claire Sistach, artiste et chercheuse.

Eve_online05

Son dada consiste à rapprocher art et jeu vidéo par ces cyber-explorations :

« Les « cyber-explorations », conçues et réalisées par l’artiste, sont des immersions intensives prenant la forme d’un voyage et d’une investigation créative de plusieurs semaines dans des univers virtuels en ligne, 3D et multi-utilisateurs. L’artiste, à travers ce triptyque, souhaite étudier le vécu psychologique, immersif et relationnel relatif aux jeux en réseaux. Elle vise aussi à interroger plus en détail différents aspects majeurs des jeux vidéo, tels que le pouvoir fictionnel de l’avatar, le caractère habitable d’un monde simulé, la nature des relations avec autrui ou encore la capacité à vivre et fabriquer des situations émouvantes en contexte désincarné. »

Ce projet rapproche une fois de plus art et science, deux univers qui s’auto-alimentent depuis des siècles. L’expérience « réelle » démontrera si ce joli projet parvient à sensibiliser le spectateur, le joueur ou uniquement le chercheur.

Au-delà des questions soulevées par cette expérience, le projet de Claire Sistach témoigne de l’importance grandissante du jeu vidéo dans les industries culturelles et créatives françaises, ou du moins de l’importance que nous commençons à lui donner (si, si, il est soutenu par Ludovni, CNC, CITU/Paragraphe, OMNSH, Professeur Alain Berthoz du Collège de France, ICAN et Dailymotion).

Longtemps considéré comme un parent pauvre (« Le jeu vidéo, de la culture ?!), cette industrie retrouve peu à peu ses lettres de noblesse. Le projet de Claire Sistach va dans ce sens car le monde de la recherche est aussi derrière elle. Pour rappel, le chiffre d’affaires mondial du secteur devrait s’élever à plus de 75 milliards d’euros en 2015. Sur les 250 entreprises françaises recensées par le Syndicat National du Jeu Vidéo, 77 % des sociétés déclarent un chiffre d’affaires supérieur à 1 million d’euros par an.

Bravo à ceux qui continuent à donner des coups de pouce à cette industrie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s