Francophonie : la vraie menace, par Damien Soupart

Cette période estivale est décidément très riche en événements francophones ! Après la tenue du premier Forum Mondial pour la Langue Française début juillet, les préparatifs s’accélèrent suant à la tenue du prochain Sommet de la Francophonie à Kinshasa. Concurremment, les prises de conscience semblent se multiplier. Dernier exemple en date : l’apparition d’un Appel intitulé « l’urgence d’une stratégie »[1]. Placé sous le signe de l’optimisme (« Nous envisageons l’avenir de la langue française avec confiance »), cet Appel a le mérite d’exister et de verbaliser un ensemble d’inquiétudes qui peuvent exister de façon latente.

Cet Appel, posé comme une prosopopée, est pourtant « structurellement » inefficace. Du fait de son postulat (1), de sa construction (2) et de la formulation de ses objectifs (3).

1)     Le postulat est le suivant : « Cette nouvelle donne [multipolaire] remet en cause l’idée même du monopole d’une langue unique dans la communication mondiale ». Affirmé avec aplomb, cela peut donner l’illusion du vrai. Néanmoins, la langue unique dans le monde scientifique est une réalité qui n’est aujourd’hui nullement contestée par les pays émergents, qu’ils soient brésiliens, chinois ou indiens. Et cela risque de perdurer, notamment parce que le « Basic anglais »[2] a été pensé dans cette optique de devenir la lingua franca des échanges. Les auteurs savent bien que cette assertion est fausse. De ce fait, ils récidivent quelques lignes plus bas en affirmant péremptoirement : « le “tout anglais ‘constitue une obsession d’un autre temps et d’un autre monde ». Ce rejet dans le passé et le désuet est un argument rhétorique bien connu qui ne trompe plus personne.

2)     La construction textuelle de cet Appel est logique. Exorde, exposé des atouts de la langue française, kyrielle de propositions désordonnées et péroraison afin que le lecteur dépose son paraphe sur la pétition attenante. Nonobstant son caractère logique, cette construction est inopérante. Un texte long, trop peu percutant, noyé dans de longues énumérations censées nous convaincre des atouts considérables de la langue française. Mais aucune ligne rouge solide qui sort de l’incantation.

3)     Enfin, la formulation des objectifs n’est pas claire. En début d’Appel, on dénonce la langue unique sans citer nommément l’anglais. Est affirmé ensuite « qu’il ne s’agit pas pour le monde francophone de se dresser contre la langue anglaise ou contre toute autre langue » alors que quelques lignes plus bas, les mêmes auteurs appellent à « une stratégie offensive pour la langue française ». Le dernier paragraphe, celui qui devrait marquer les esprits, appelle les citoyens francophones à « exercer leur vigilance individuelle », les gouvernements (lesquels ?) à « relever le défi de l’affirmation déterminée de la langue française ».

Mais qu’est-ce que la mobilisation générale ? C’est avant tout la désignation de l’adversaire. Claire et distincte. C’est la désignation de la menace qui nous guette, si jamais la lutte est perdue. Rien de tout cela dans cet Appel qui s’en tient à des douces exhortations dans une ambiance relativement optimiste.

La vraie menace, c’est celle d’une langue unique qui exclurait de facto les non-locuteurs, aussi brillants et aussi intelligents soient-ils. Mais si cette langue unique existe aujourd’hui, c’est le fait d’une stratégie amplement réfléchie, qui a des fondements. Ces fondements, il faudrait simplement les mettre en exergue publiquement puis les saper, un à un. Au préalable, histoire de nous motiver, il serait de bon ton de lire ce brillant essai, anormalement non traduit en langue française : « Linguistic Imperialism » de Robert Phillipson (1992).

Par Damien Soupart
Advertisements

Une réflexion sur “Francophonie : la vraie menace, par Damien Soupart

  1. Bravo pour vos articles et votre exigence intellectuelle, cela fait plaisir de voir vos raisonnements qui se déploient avec rigueur au service de la langue française. J’attends avec impatience de voir où vous mèneront vos analyses ! Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s