La télé réinventée : les nouveaux formats de programme par le Club Galilée

Le Club Galilée, lancé en mars 2006 à l’initiative de Philippe Chazal et Olivier Zegna Rata, veut « promouvoir une réflexion prospective sur les enjeux majeurs des évolutions du paysage médiatique français et européen » en réunissant des professionnels du secteur régulièrement en groupes de travail.


Ce lundi 16 avril, le Club Galilée réfléchissait aux nouveaux formats de programmes télévisés. Durant ces deux heures, les intervenants ont pu donner une vision « éclairée » de la télévision, comme il est rarement donné de l’entendre.

Dans le descriptif de la séance, le format est défini comme un contenu et un dispositif télévisuels qui peuvent être dupliqués moyennant une adaptation sur différents marchés.

Amandine Cassi, d’Eurodata TV Worldwide, commence par rappeler les grandes lignes du secteur. Pour ce qui est du visionnage, la moyenne mondiale est à 3h16 par jour alors que la moyenne française atteint 3h47. Au niveau international, les formats qui fonctionnent le mieux sont les émissions de musique/recherche de talent, les dating shows, la TV réalité avec une narration empruntée à la fiction et enfin les jeux familiaux.

Des émissions comme The Voice fonctionnent car elles ont une réelle stratégie de marque : toucher le plus grand nombre, sur plusieurs écrans (licences sur Internet par exemple). Dans la même veine, Lucille Heriard Dubreuil, d’ITV Studios France, décrit la stratégie de son studio : une forte volonté de dynamisme des formats et de créativité.

Lionel Abbo de Shine France, rappelle de son côté que sa société de production veut vendre tout un dispositif sur les différents écrans, en racontant une histoire. Le point clé est le second écran : la question de la monétisation devient urgente car lors de promotion sur Facebook, le seul à toucher de l’argent, est justement Facebook.

L’intervention de Jean-Louis Blot, de BBC Worldwide France, montre que les perspectives du secteur dépendent beaucoup de l’évolution de notre modèle culturel.

Tout d’abord, une piqûre de rappel : le fonctionnement du financement français des formats TV n’incite pas autant à la créativité qu’outre Manche. Les Anglais ne financent pas en fonction du type de programme mais plutôt en fonction du producteur. La compétition serait un vecteur de créativité.

Le problème du système français réside dans le fait que les créateurs de formats ne sont pas considérés comme des auteurs. Il n’y a pas de droit du format en tant que tel : le contrat de format ressemble à un contrat de licence avec une grande importance donnée au cahier des charges.

Une fois de plus, la difficulté à financer les formats en France, ou ne serait-ce qu’à protéger leur existence empêche leur exportation, leur duplication et leur adaptation. Un format facilement exportable raconte une histoire, dispose d’une marque forte, fonctionne en saison et de fait, est facilement duplicable. Il serait même possible d’extrapoler en disant qu’il s’agirait de donner une nouvelle vigueur au soft power français, qui n’exporterait pas uniquement Fort Boyard et Intervilles.

Si les enjeux pourraient paraître futiles – se préoccuper de l’émission qui passe sur TF1 ?! – ils touchent au contraire à la capacité de la France à développer sa créativité et son innovation. Lionel Abbo suggère que le service public, France Télévisions donc, soit le premier à prendre des risques sur le terrain des formats car il n’est pas soumis au diktat de l’audience. Sera t-il écouté ?

La télévision est aussi un lieu de création. Ecrire, construire et monter une émission sont autant de possibles pour un créateur de format. Par exemple, depuis quelques semaines maintenant, les journalistes Collin, Mauduit et Bonnaud réenchantent Arte le dimanche avec Personne ne bouge ! : émission culturelle décalée qui vous explique comment vous habiller pour aller voter, interviewe acteurs, auteurs, musiciens ou artistes et réinterprète des classiques.

Merci au Club Galilée de réechanter la culture française !

Camille Delache

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s