Yves Montenay – La langue française face à la mondialisation par Damien Soupart

Ce livre, paru en 2005, permet de nous éloigner des poncifs et des raccourcis généralement admis concernant le thème de la francophonie. S’il est vrai que la Francophonie (au sens institutionnel) est plus souvent évoquée dans les médias, Yves Montenay nous rappelle que la francophonie (sur le terrain, « dans les bouches et dans les cœurs ») est tout aussi importante. C’est donc un livre complet qui nous permet d’avoir un panorama quasi exhaustif de la situation de la langue française à l’étranger, et au sein de ce processus dénommé « mondialisation ». Le titre de cet ouvrage est d’ailleurs trompeur puisque l’auteur démontre au fil des pages que la langue française n’est pas en danger face à la mondialisation et que celle-ci est davantage « un mécanisme à analyser, non un complot contre le français ».

Afin de poser les jalons de sa réflexion, Yves Montenay nous livre la « longue histoire » de la langue française, ses succès comme ses revers. Des Serments de Strasbourg (842) au premier Dictionnaire de la langue française (paru en 1694), de la publication par Joachim du Bellay de la « Défense et Illustration de la langue française » (1549) à « l’universalité de la langue française » de Rivarol (1784), la langue française a connu une histoire riche et diversifiée. Néanmoins, si ces dates sont connues de tous, d’autres sont souvent passées sous silence. Ce sont les revers, tel « le ratage huguenot », lorsque les protestants, chassés par l’Édit de Fontainebleau (1685), partirent s’installer à Berlin, Londres ou Amsterdam, entraînant une perte de savoir-faire considérable.

À côté de ce processus de sédimentation que représente toute langue, l’auteur y oppose un processus récent, difficilement appréhendable, à savoir la mondialisation. Il répond, un à un, à tous les arguments consistant à dire que la langue française est condamnée par « le tout anglo-saxon ». Selon lui, si la langue anglaise progresse (ou plutôt le sabir ou « globish »), c’est grâce au « snobisme et au ridicule » de certains Français qui préfèrent parler anglais lorsqu’ils sont en présence de locuteurs de cette langue. Rien de plus. De même, il rappelle que face à la mondialisation, « il y a deux attitudes possibles » : se servir de ce processus, de toute façon irréfragable ou bien le contrer. L’auteur penche clairement pour la première solution.

Dans cette optique, comme pour mieux nous montrer la vigueur de la langue française, comme pour mieux nous convaincre de la valeur de cette langue, Yves Montenay s’attache à faire « un tour du monde » des pays francophones. Pour ce faire, il divise le monde francophone en trois cercles : le premier cercle est celui « des cousins », les Acadiens et les Wallons. Le second est constitué des « pays où la langue officielle est le français ». Le troisième cercle est composé des pays où le français n’est pas langue officielle, mais langue d’usage. Il propose enfin un quatrième cercle, qui serait rempli des locuteurs frança

is qui utilisent cette langue dans des pays n’appartenant pas aux trois premiers cercles.

Une fois les forces mises en valeur, l’auteur dresse le tableau des acteurs et des dispositifs propres à la langue française. L’action directe du gouvernement, l’Organisation Internationale de la Francophonie, les Alliances Françaises (1050 dans le monde aujourd’hui) sont autant d’outils dédiés au rayonnement de cette langue. Parce que là réside l’enjeu majeur : ce livre est une démonstration argumentée destinée à nous faire prendre conscience que « développer une certaine idée de la francophonie ne relève plus d’une simple coquetterie intellectuelle, mais devient une indispensable démarche qui s’articule autour d’une vision de la société et du monde ».

Ce livre, plutôt bienveillant quant à l’état de la francophonie dans le monde, est à relativiser avec la récente parution du dernier ouvrage de Claude Hagège, « Contre la pensée unique ». Une confrontation indirecte et à contretemps, dont la quintessence sera restituée ici-même lors d’un prochain article.

Advertisements

2 réflexions sur “Yves Montenay – La langue française face à la mondialisation par Damien Soupart

  1. Pingback: Francophonie – Portrait d’Yves Montenay par Damien Soupart « La Baguette culturelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s